Agent de l’immobilisme

En ce moment je suis installé dans le même bureau que ce que j’appelle un agent de l’immobilisme. Au départ je voulais appeler cette catégorie de gens des agents de la résistance, mais ça faisait trop noble, trop glorieux par rapport à la signification historique du mot « résistance ». Je me suis donc rabattu sur agent de l’immobilisme.

Et le mien d’agent, celui que je vois toute la journée, il le représente bien l’immobilisme, dans sa plus belle forme même. Je dis ça parce que lui ne fait pas dans l’immobilisme passif, dans la paresse, non non. Le mien il est dans l’immobilisme actif, en fait ses journées sont même ultra remplies : il est en retard dès 9h du matin !

Que fait-il ? Il passe son temps au téléphone (en conférence avec le plus de monde possible), ou en réunion, à décourager, à refuser, à accepter, à lister les inconvénients et les challenges insurmontables, à relancer les débats fermés, à parler de son « expérience » et de comment il est sur que ça ne marchera jamais…

Il est subtile le bougre ! Son avis ne vient jamais en frontal, il laisse les gens s’exprimer, il contourne, il détourne… Ce qui est sur c’est que tant qu’il est dans la pièce ça n’avance pas, tant qu’il est dans la boucle, les arbitrages ne finissent pas.

Je plains sincèrement ses partenaires de projets, ceux qui essayent de faire avancer les choses malgré sa résistance, malgré son immobilisme. Je les plains d’autant plus qu’il a l’air de s’activer, on ne peut donc rien lui reprocher !

Et vous savez le pire ? Je suis sur que même lui ne réalise pas à quel point il est immobile. Il court tellement dans tous les sens qu’il ne peut pas se rendre compte qu’il fait du surplace. C’est d’ailleurs certainement le contraire, il doit surement penser qu’il est moteur, et il doit d’ailleurs surement être épuisé de toute cette énergie qu’il dépense !

Mais il y a une chose qui ne trompe pas, un test infaillible: les vacances. Car c’est quand il est parti en vacances pendant 2 semaines que tous ses projets ont avancé, que toutes les situations se sont résolues.  Donc si vous aussi quand vous rentrez de vacances vous vous étonnez de l’avancement de vos projets, sachez-vous poser les bonnes questions. Ça nous arrive à tous d’être l’agent de l’immobilisme, le tout c’est de savoir s’en sortir !

Un commentaire sur « Agent de l’immobilisme »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s