Comment bien choisir son équipe de développement

Un très bon article de Juin 2010 de l’excellent Derek Sivers: comment recruter un programmeur pour être sûr de terminer son projet, via 37 Signals (Rework bla bla).

Traduit à l’arrache et transposé à notre domaine ça donne:

  1. Réduire sa grande idée à une version 1.0, une version réduite au strict minimum des fonctionnalités. On met le reste de côté pour plus tard.
  2. Écrire un résumé de ce que cette version 1.0 est censée faire. Essayer de faire le plus court et précis possible, utiliser des scénarios d’usage écrit en vrai français et/ou des maquettes visuelles
  3. Préciser les actions et chemins de navigation jusqu’au moindre clic (ne pas oublier que c’est uniquement pour la version 1.0!). Cela devrait ressembler à une longue liste simple et claire d’actions.
  4. Regrouper les fonctionnalités et actions en une série de jalons. Il peut être difficile de définir un ordre, mais c’est comme pour construire une maison, d’abord les murs, ensuite le papier peint.
  5. Faire de son premier jalon un projet à part entière. C’est à dire préparer une feuille de mission qui comporte les activités de ce premier jalon, et n’en mentionner aucune autre. Rien des autres jalons, rien de la version 1.0, rien de la version complète.
  6. Faire un appel d’offres sur ce mini projet, et strictement sur ce mini-projet (étape 5). Envoyer l’AO à une dizaine d’acteurs du marché, de types différents  (petite société de conseil spécialisée, grande SSII internationale, freelances, réalisation web…), des boîtes dont vous connaissez la réputation de précédentes missions si possible.
  7. Ne visez pas le prix le plus bas, en tout cas si le but c’est de finir le projet avec succès, l’objectif ici est de recruter au minimum 2 équipes et les mettre en concurrence. Il vaut mieux ne pas prévenir les équipes qu’elles ne sont pas les seules à être retenues, donc ne pas les staffer en interne dans la même pièce…
  8. A ce point de l’aventure, il suffit d’attendre le résultat et de choisir celui que l’on a préféré pour réaliser le reste de la version 1.0, puis de l’application complète, si tout va bien.

Excellent non? Avec ça finis les concours de beauté, que le plus efficace gagne! D’autre part le surcoût financier est minime, le mini-projet devrait se résumer à 5 jours de travail, et il est largement compensé par le gain en terme de risque prestataire.

J’en profite pour copier l’équipe de 37 Signals et mettre l’emphase sur la méthode de Derek Sivers pour optimiser le filtrage des réponses à l’appel d’offre lors de l’étape 6. Au milieu de l’appel d’offre, insérer une note qui indique que pour que la réponse soit prise en compte, il est nécessaire d’inscrire « Je suis réel » en gros et gras sur sa première page. Évidemment, au moment du dépouillage, éviter consciencieusement toutes les réponses qui ne comporteraient pas cette mention 😉

NB : Concernant le blog de Derek, soyez sûr de repasser la langue du traducteur automatique à anglais si vous voulez profiter correctement du contenu. Je ne sais pas ce qu’il donne dans les autres langues, mais en français c’est pitoyable.

4 commentaires sur « Comment bien choisir son équipe de développement »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s