Webcast : Pratiques et Outils pour la BI Agile

Voici le webcast de ma session co-animée par Jordan Mootoosamy et Thomas Morisson, présentée lors des Journées SQL Server 2013 organisées par le GUSS. Après une courte intro de ma part c’est Thomas qui prend la parole sur SCRUM, suivi de Jordan sur Biml et MIST, puis je conclue sur NBi.

Vous trouverez tous les liens dont nous parlons dans les slides.

Si ces sujets vous intéressent, je vous laisse creuser sur ce blog, et particulièrement autour la réflexion qui avait motivé cette session, ou du Kanban, une autre méthode novatrice de gestion de projet.

Enfin, notez que tous les webcasts et les slides des sessions des JSS2013 sont dispo sur le site du GUSS (si besoin il faut s’inscrire, c’est évidemment gratuit).

Bon visionnage 😉

Retour du MVP Summit, et des Journées SQL Server 2013 !

Me voilà enfin revenu du MVP Summit (après une escale d’une semaine à San Francisco) juste à temps pour participer aux JSS2013 qui ont eu lieu ces lundi et mardi.

Pour le MVP Summit, je ne peux malheureusement rien vous dire de concret, les rappels NDA ayant été assez violents. Cela dit, et par rapport aux évolutions importantes que subit l’offre décisionnelle de Microsoft en ce moment, je ne vous ferai pas le coup classique du « faites confiance à Microsoft ». D’abord parce que la confiance n’a rien à faire dans l’histoire, ensuite parce qu’on ne fait pas confiance à une entité mais à des individus.

Je vous dirais donc plutôt que les choix qui sont faits vis-à-vis des roadmaps des produits sont faits consciemment, en pesant les impacts qui en découlent sur l’offre globale et sur l’écosystème. Je vous dirais également que parmi les individus qui font ces choix, les Executives et Product Managers de Microsoft, il y a effectivement des gens brillants.

En dehors de ces considérations c’était vraiment un voyage génial. Visiter le campus de Microsoft, rencontrer les responsables et développeurs des produits qu’on utilise, rencontrer les MVP du monde entier, c’est une opportunité incroyable. Je remercie sincèrement tous les gens qui contribuent à ce programme.

Un burger à Seattle

Au moins les burgers ne sont pas sous NDA 😉

On revient en France avec les Journées SQL Server, qui se sont déroulées en ce début de semaine. Au final plus de 350 présents, un super feedback sur la qualité globale du contenu (y’a toujours des efforts à faire mais ça s’améliore chaque année), et une communauté SQL Server de plus en plus forte.

Encore une fois merci aux sponsors, qui contribuent juste à 100% du budget de la chose vu que le GUSS est une association quasiment sans liquidité. Et merci également à tous les copains qui ont participé à l’organisation. On a bossé comme des fous les soirs et les week-ends depuis 6 mois pour monter tout ça, et c’est une vraie satisfaction de voir le résultat obtenu. Spéciale dédicace à David Joubert et Aurélien Koppel, qui ont assuré le caramel pendant que les MVPs se la coulaient douce à Seattle!

Du côté de ma session je suis vraiment content d’avoir invité Jordan Mootoosamy et Thomas Morisson à partager le temps de parole. Je les ai trouvé très bons tous les deux, tant sur le fond que sur la forme. A refaire!

Jordan présente aux JSS2013

Quelle classe ce Jordan!

Pour cette session je voulais remercier Steven Currie de Varigence, qui nous a fourni les licences Mist pour nos tests et qui a essayé de nous envoyer des jolis t-shirts à vous distribuer (un petit couac de ma faute avec la douane et ils sont repartis directement aux USA). Et également merci à Cédric, le contributeur principal de NBi, pour ses réponses à mes questions de newbie sur son outil…

Au niveau de l’audience la salle était pleine, soit autour de 60 personnes. J’en profite pour remercier tous ceux qui sont venus. C’est sincèrement super satisfaisant de voir que les sujets traités intéressent autant de monde ! Si vous étiez là, n’hésitez pas à nous faire votre retour dans les commentaires.

Enfin, je mets à votre disposition les slides de cette session Pratiques et Outils pour la BI Agile. (MàJ : le webcast est maintenant dispo). Les présentations des autres sessions des JSS devraient bientôt arriver sur le site du GUSS, et également les vidéos, puisque tout a été enregistré.

Le changement c’est maintenant!

Rien à voir avec les élections, sauf que pour moi aussi c’est le changement !
Je reviens de vacances, et je reprends la BI ça vous gagne en main, en vous annonçant que j’ai changé de société de conseil pour rejoindre BIOS Consulting. En effet les directeurs associés de BIOS m’ont fait une belle offre pour monter un pôle Tableau Software, j’avais besoin d’air frais, donc j’ai accepté !

BIOS ça peut vous rappeler quelque chose, en effet c’est l’ancienne société d’Aurélien Koppel avant qu’il ne se fasse débaucher par Microsoft. Aujourd’hui c’est Thomas Morisson qui a pris sa place, et moi « j’abandonne » la BI Microsoft pour faire du Tableau. Je mets des guillemets parce que ce n’est juste pas possible, j’aime trop ça pour tout lâcher et  je suis sûr que Thomas saura me débaucher de temps en temps pour lui filer un coup de main 🙂

En attendant me voilà « Chef de pôle – Tableau Software », et je trouve que ça claque bien 😉

On peut se demander pourquoi changer de technologie, surtout alors que SQL Server 2012 déboule avec tous ses nouveaux jouets.

En fait cela vient d’un constat simple : l’offre décisionnelle Microsoft manque vraiment d’un réel outil de visualisation/exploration des données. On en reparlera en détail plus tard – je ferai surement toute une série d’articles sur tous ces produits et Tableau – mais PowerPivot est tout sauf visuel, et Power View est… comment dire ça sans fâcher personne… jeune ?
Donc on a beau faire le plus beau datawarehouse du monde, si le client voit une interface moche, ou ne peut accéder à ses données qu’à travers Excel, c’est difficile de l’en convaincre. Et ça gâche un peu la réussite de la mission. Tout ça Stephen Few en parle bien mieux que moi (et ça dès 2010…), à voir par là.

Et Tableau c’est aussi un produit qui est simple, efficace et puissant, facile à apprendre, et qui permet donc de se consacrer à la problématique du client plutôt qu’à la technique désobéissante. Parfaitement alignée avec ma philosophie tout ça !
Bon bin y’a du boulot, que ce soit sur la montée en compétence ou sur la construction de l’offre. Je vous tiendrai évidemment au courant au fur et à mesure. Souhaitez-moi bonne chance 😉