Revue : Le Management Lean par Michael Ballé et Godefroy Beauvallet

J’ai profité de la pause entre mes 2 jobs pour diminuer un peu la pile des bouquins à lire qui me narguent à côté de mon bureau. Voici une rapide revue d’un des livres qui y est passé, les autres ici.

Couverture Management LeanLe Management Lean (Amazon.fr) par Michael Ballé (blog|linkedin) et Godefroy Beauvallet (twitter|linkedin).

Enfin un ouvrage français ! Les auteurs sont d’ailleurs deux pointures du Lean en France, ils ont largement contribué à sa diffusion dans l’hexagone, vous n’avez qu’à suivre les liens au-dessus pour vous en rendre compte.

A mon sens ce livre est une parfaite introduction au Lean. Il est abordable, clair, il insiste sur les valeurs et il rattrape bien les dérapages d’interprétation qui ont pu donner une mauvaise image injustifiée à cette nouvelle méthode de management.

Morceaux choisis :

  • Une bonne définition du kaizen : « l’amélioration continue par petits pas, menée par les employés eux-mêmes en rendant leurs tâches plus simples ou plus faciles à effectuer ». (p7)
  • Un joli schéma page 12 sur la différence entre la stratégie souhaitée, celle formulée et celle mise en œuvre.
  • C’est sur le terrain qu’on peut effectivement résoudre les problèmes : « le gemba est l’endroit où les problèmes effectifs des personnes réelles sont visibles et peuvent conduire à des idées d’amélioration ». (p13, chapitre 1)
  • « Discuter pour mettre les gens d’accord sur les termes d’un problème est une pratique du gemba. (…) Pour le manageur, la tentation est d’imposer aux autres sa façon de voir ». (p20) On sait bien qu’imposer ça ne fonctionne plus vraiment avec nos générations 😉
  • « Le manageur de proximité est responsable de la formation individuelle de chaque employé. » (p23)
  • Le point de départ de la démarche Lean c’est de définir la valeur que la société apporte au client à travers ses produits et services. Il faut pratiquer le gemba pour comprendre comment le produit lui apporte cette satisfaction. (p42)
  • « Il n’est pas question de former en masse. La formation est le socle nécessaire au développement des personnes et se fait au poste et une personne à la fois ». (p48) Comme pour tous les autres sujets, on pratique continuellement et par petits pas, c’est donc une formation de quelques minutes tous les jours en poste plutôt qu’une session de 3 jours dans un organisme de formation une fois par an.
  • Dans le chapitre 4, les notions élémentaires de l’élimination du gaspillage et de la réduction du lead-time. La remise à plat de l’équation de la marge du prix et du coût.
  • Les grands principes du système Lean : la sécurité des employés et la satisfaction des clients, le juste à temps, l’auto-qualité, la standardisation et le kaizen.
  • « Dans une société lean (…) l’essentiel de l’action des manageurs porte sur la mise en place et mise en œuvre du système d’apprentissage. » (p178)
  • « Dans un management lean, la recherche de performance s’appuie sur une technique spécifique qui tient plus du coaching sportif que du leadership traditionnel » (p187), tient on retrouve un concept vu avec Andrew Grove !
  • « Managez comme si vous n’aviez pas d’autorité. » (p194)
  • « La motivation provient de la réussite, pas le contraire. Les employés doivent avoir la possibilité de réussir, plutôt que le devoir » (p205). C’est bien le contraire du management par les objectifs !

Je dois vous avouer que ma grande réflexion du moment c’est comment intégrer toutes ces notions dans l’organisation de mon pôle 😉

Vous l’avez compris je le recommande chaudement, c’est un bouquin bien écrit, qui présente très bien une philosophie qui apportera des réponses à tous ceux qui s’interrogent sur leur place dans leur organisation et à savoir si on ne peut pas faire mieux que tout le gâchis actuel.

Le Management Lean (Amazon.fr) par Michael Ballé (blog|linkedin) et Godefroy Beauvallet (twitter|linkedin).

4 commentaires sur « Revue : Le Management Lean par Michael Ballé et Godefroy Beauvallet »

  1. Je l’ai trouvé très bien aussi ! Merci pour ton retour.

    A la fin de la p.67 et p.68, il y a une belle définition du manager.

    « Manager, c’est […] »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s