SQLPASS 2010 – Première journée

Qu’est ce que le SQLPASS? Ce n’est rien d’autre que la plus grande messe SQL Server réalisée par une organisation qui n’est pas Microsoft. En effet cette conférence est organisée par le PASS (Professionnal Association for SQL Server) dont l’antenne en France est le GUSS (Groupe des Utilisateurs de SQL Server).

Bien qu’elle ne soit pas réalisée par Microsoft, la société y est bien présente, et on y apprend pas mal de nouveautés sur ce qui nous attend dans la prochaine version de SQL Server (SQL11, nom de code Denali).

Si ça vous intéresse, n’hésitez pas à suivre Christian Robert qui nous rapporte en français sur son blog ce qui se trame là bas.

Personnellement j’ai apprécié le résumé de la première journée faite par Chris Webb, qui comme François Jehl se concentre sur les nouveautés BI qui sont:

  • L’intégration du moteur Vertipaq (stockage verticale) dans SQL Server, voir l’article de Chris Webb pour ce que cela signifie point de vue usage.
  • PowerPivot devrait recevoir une nouvelle version plus « pro », on en saura plus dans les jours qui viennent.
  • L’équipe SSRS nous pond un nouvel outil de reporting ad-hoc: Project Crescent.
  • SSIS qui évolue autant sur le moteur que sur l’interface, Jamie Thomson en fait le détail.

En tout cas ça fait plaisir de voir que ça bouge enfin, même si pour le moment j’ai un peu du mal à percevoir la stratégie globale qui se cache derrière tout ça.

Allées et venues chez Microsoft

C’est rigolo: Rob Collie (PowerPivotPro) a quitté Microsoft en février. Il était Program Manager SSAS et bossait principalement sur PowerPivot.

Il a sacrément bien bossé sur son blog depuis et a même réussi à s’adjoindre en juin les services de Kasper de Jonge en co-bloggeur, la star européenne de PowerPivot.

Les deux ont fait un super boulot pour évangéliser la foule à PowerPivot, je dirais même qu’ils portent à eux deux 90% de l’effort de démocratisation de la technologie.

Et bien hier Kasper nous a appris que c’est finalement lui qui prendra la succession de Rob chez Microsoft. C’est tellement joli qu’on dirait que c’est scénarisé!

Besoin d’amour

Voici deux nouveaux articles intéressants de Jamie Thomson (SSIS Junkie) qui valent largement d’être relayés ici.

Tout d’abord une requête SQL qui génère la liste des index sur une base. Pratique pour optimiser une requête quand on développe sur une base inconnue.

Ensuite, plus qu’un simple article, c’est une réflexion sur l’amour, ou le manque d’amour, que porte Microsoft aux développeurs BI comparés aux développeurs .NET. Je ne peux qu’être complétement d’accord avec lui sur ce point, surtout en ce moment où je suis noyé dans SSRS et son comportement mystique.

Dernièrement, le seul effort de guerre manifeste de Microsoft en BI c’est de faire du neuf avec PowerPivot et le DAX.

D’une part c’est pénible pour l’existant, alors que nous sommes encore bloqués par des bugs repérés il y a 5 ans (voir les dates des articles techniques que je link dans ce blog). C’est à se demander s’il y a encore des gens qui bossent sur les expression languages et le MDX à Redmond! Certainement pas Mosha en tout cas…

D’autre part quand on a vécu la débâcle de PerformancePoint il y a 2 ans, ça peut faire peur de ré-investir dans une nouvelle techno sortie de nulle part comme PowerPivot. Heureusement pour elle qu’elle est vachement plus sexy que PPS!

Il ne reste qu’à croiser les doigts en espérant que des efforts seront faits pour la prochaine version de SQL Server. Et quand je parle d’efforts, j’espère un peu plus que des bords ronds pour les tâches de SSIS.