La constance est une vertu (hein HP?)

La constance est une vertu qui doit apparaître dans les grilles de relecture des décisions prises par le top management d’une entreprise. Enfin pour celles qui utilisent des grilles de relecture, évidemment…

Pour les autres, c’est surement un conseil qui tombe à l’eau. Un bel exemple de ces dernières c’est HP.

En mai, le top management d’HP annonçait à la presse sa certitude de devenir le numéro "1+" des tablettes avec le TouchPad. En juin, suivant une série de revues plutôt peu flatteuses de l’engin, un autre représentant d’HP affirmait que finalement l’iPad n’avait jamais été le concurrent du TouchPad, et que de toutes façons tous les problèmes seraient corrigés par patch après la sortie du produit. Quand la tablette sort en magasin HP en vend si peu qu’elle est arrêtée et bradée au quart de son prix, ça c’est en août. Également en août, le revirement stratégique complet qu’est l’annonce de l’abandon de l’activité PC- activité historique du groupe HP (même effet que Renault qui annoncerait l’arrêt de son activité voiture). Enfin en septembre, la conclusion évidente de l’histoire se produit avec une réduction des effectifs de l’équipe responsable du TouchPad…

Clairement la constance, la notion de long terme, ne fait pas partie de la grille de relecture des décisions d’HP:

  • Aucune constance dans le positionnement stratégique sur le marché
  • Aucune constance dans le message passé à la presse
  • Aucune constance dans le marketing du produit
  • Aucune constance dans la fonction première de l’entreprise
  • Aucune constance dans le management des équipes (vous êtes les numéros 1+ > vous êtes virés)

Pour y voir plus clair on peut demander à Horace Dediu (Asymco / HBR) ce qu’il pense de la stratégie produit d’HP. On peut aussi avoir une vue plus manageriale avec l’avis de Ben Horowitz. Et quand on remonte le temps, on réalise que certains avaient déjà prédit le drame l’année dernière, et pas des moindres, entre autres Larry Ellison et Robert Cringely.

Pour moi c’est John Gruber qui résume le mieux la situation en disant qu’en dehors de mettre volontairement le feu au siège de la société, il est difficile de voir comment Léo Apotheker, CEO d’HP pendant cette période, aurait pu faire pire. Comment ça se passe pour aujourd’hui pour Apotheker? Il est mis à la porte avec un chèque de 25 millions de dollars. Vingt-cinq millions de dollars.

Là clairement je m’interroge sur ce que fait le comité exécutif. Quelles valeurs pensent-ils que ce type de décision véhicule auprès des collaborateurs? Certainement pas la loyauté ni l’engagement dans les résultats, donc pas la constance, c’est sur.

Ce qui est navrant c’est que ce comportement n’est pas l’exception, heureusement ce n’est pas non plus la règle, mais il est suffisamment étendu pour que certains s’interrogent sur la possibilité de réglementer le sujet. A mon sens c’est une très mauvaise idée, mais une bonne piste de réflexion.

Cela dit il y a un côté positif dans toute cette histoire. Nous vivons dans une ère où ce genre de comportement est rapidement sanctionné. Avec Internet pour le partage d’information et la mondialisation des marchés boursiers pour la punition financière, le défaut de qualité du management d’HP n’aura pas mis longtemps à être recadré. Et ce qui est beau c’est que plus l’entreprise est dépendante des marchés financiers, plus elle souffrira de ses errances. Notez que je ne suis pas pour les marchés financiers tels qu’ils sont implémentés aujourd’hui, c’est même un euphémisme, mais je trouve que pour une fois cela fait une belle boucle de feedback.

Pour conclure sur HP, je ne connais pas la remplaçante d’Apotheker, Meg Whitman, mais même si c’est un excellent CEO elle va se trainer le pire comité exécutif de l’année. Ce n’est pas le genre de choses qui aident lorsqu’on doit entreprendre une reprise aussi drastique que celle que doit envisager HP pour revenir sur le devant de la scène. On en reparle dans un an!

NB: Attention à ne pas confondre constance et résistance au changement: rien n’est permanent sauf le changement ;)

Update 25/09/2011 : Via the Macalope (3ème partie de l’article), un premier avis sur Meg Whitman. Ça fait peur. Je me rend compte que j’ai surement tort en disant que HP manque de constance: ils sont vraiment constants dans l’incapacité à prendre les bonnes décisions…

2 réflexions sur “La constance est une vertu (hein HP?)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s